Web Survey Bibliography

Title Sondages Web, opinion publique et performance policière
Source Criminologie, 49, 1, pp. 225-245
Year 2016
Access date 31.03.2017
Full text PDF (226 KB)
Abstract
Les sondages d’opinion sont un des principaux moyens utilisés pour connaître les perceptions du public en matière de sécurité et de police. Plusieurs observateurs remettent toutefois en question la représentativité des répondants et la validité des informations recueillies. Le présent article aborde ces questions en analysant les réponses obtenues à la suite d’un sondage commandé par un service de police canadien. Deux échantillons aléatoires de participants ont répondu à un questionnaire similaire à l’aide d’une entrevue téléphonique (n = 403) ou d’un sondage autoadministré sur le Web (n = 474). Les résultats obtenus montrent que les réponses diffèrent selon le mode de collecte : les répondants au questionnaire Web ont offert des réponses moins favorables à la police et étaient plus susceptibles de sélectionner des réponses modérées. Les tailles d’effet obtenues semblent aussi indiquer que les répondants aux sondages téléphoniques sont plus susceptibles d’exagérer leur opinion en optant pour des réponses extrêmes, soit en début ou en fin de sélection, que de la modifier en sélectionnant des réponses contraires à leurs impressions. Ces résultats impliquent que les comparaisons temporelles pour un même service de police et les comparaisons entre organisations nécessitent une interprétation plus nuancée que celle qui est généralement offerte.
Abstract - optional
Opinion surveys are frequently used to assess public perceptions about the police. However, observers have questioned the reliability of such information, particularly with regard to whether respondents are representative of the target population. This article investigates such concerns using a survey commissioned by a Canadian police force. Two groups of participants completed a similar questionnaire either during a telephone interview (n = 403) or by using a Web-based self-administered survey (n = 474). The analysis uncovered several differences related to the method used to obtain information. Web respondents reported opinions that were less favourable to the police and were more likely to select moderate choices while telephone respondents, adjusted for average effect size, were more likely to inflate their actual opinions by selecting extreme choices rather than the more moderate choices also offered. These results suggest that comparisons over time for a single organization as well as comparisons between organisations require more careful interpretation than is generally provided.
Year of publication2016
Bibliographic typeJournal article
Print

Web survey bibliography (8390)

Page:
Page: